Lucile Olympe Haute

 

Lucile Haute est plasticienne, performeuse, vidéaste, artiste pluri-média. Elle étudie et incarne une certaine figure du cyborg en réalisant des performances à la lisière des espaces tangibles et imaginaires. Elle confronte le surgissement de la performance à la prédictibilité (toute relative) des outils numériques. Elle vit et travaille à Paris, dans des trains et dans des paysages dépeuplés.

Elle utilise des techniques traditionnelles (dessin, bois) et contemporaines (vidéo, photo, programmation) pour attraper des images et des formes toujours déjà-là, pour se faire chaman d’un monde stratifié, hybride. Pour une performance*, elle traque les entités numériques en tentant de les incarner et de devenir l’avatar des avatars. De cette expérience immersive persiste un témoignage en première personne. Puis, pendant un peu plus d’un an, elle co-écrit sur facebook un journal fantôme*, d’abord à quatre mains puis participatif. L’ensemble de ces textes et images donneront lieu à une édition d’artiste et des lectures publiques. Elle a mené plusieurs projets de recherche-création et notamment l’hyperfiction Conduit d’aération, œuvre collective et protéiforme comptant un roman pour iPad*, des installations* et des performances* présentées lors de festivals internationaux (Paris, Rome, Bergen, Poitiers, Lyon, Linz, Barcelone).

Titulaire d'un doctorat en arts plastiques (Université Jean Monnet, Saint-Étienne), elle a organisé des workshop en écoles d'art (ENSAD Paris, ESAA Avigon, ESAD-GV, CNAR Chalon-sur-Saône, ESBAMA Montpellier...), elle a enseigné au sein de son université d'origine ainsi qu'à l'université Paris 8, à l'Université de Valenciennes et depuis la rentrée 2017, à l'Université de Nîmes. En 2010, elle a rejoint EnsadLab*, le laboratoire de recherche de l'Ecole nationale supérieure des arts décoratifs — PSL. Elle a collaboré à plusieurs projets de recherche-création soutenus par le Laboratoire d'Excellence Arts et Médiations humaines*.

Elle est membre fondateur de l'association Coalition Cyborg et du collectif Hyperfictions.org.

olympe(a)lucilehaute.fr

 

 

2018

des fictions qui changent le monde — Rituel collectif, La Gaité Lyrique, Paris, 24 avril 2018.
Vivace éphémère essaim — Lecture-performance, Centre Culturel International de Cerisy-la-Salle, 24 mai 2018.

2017

Image fantôme — Lecture-performance, Monastère Sao Bento Da Vitori, Porto (Portugal), 21 juillet 2017.
TEOTWAWKI — Lecture-performance, Les Abords, UBO, Brest, 9 mars 2017.
Conduit d'aération — roman pour iPad (ePub3 et application) exposés dans la bibliothèque pour livres numériques, du 17 janvier au 4 février 2017, ARTEFACTS, les transformations du livre, SIANA, Évry.
Conduit d'aération — lecture, 21 janvier 2017, ARTEFACTS, les transformations du livre, SIANA, Évry.

2016

Emprunt de Sorcière — lecture-performance, 19 octobre 2016, le Tarmac, Paris.
Conduit d'aération — roman pour iPad (ePub3 et application) exposés dans la bibliothèque pour livres numériques, 18-19 octobre 2016, le Tarmac, Paris.
Spiritisme Augmenté / Emprunts de Sorcière — lecture-performance, juin 2016, Centre d'art contemporain l'Uzine Utopik, Tessy-sur-Vire.
Conduit d'aération — roman pour iPad (ePub3 et application) exposés dans la bibliothèque pour livres numériques, Futur en Seine 2016, à la Gaité Lyrique, Paris.
Conduit d'aération — roman pour iPad (ePub3) exposé du 28 janvier au 10 avril 2016, à Arts Santa Mònica, Barcelone, Espagne.

2015

Conduit d'aération — roman pour iPad (ePub3 en anglais et application en français) exposés dans la bibliothèque pour livres numériques à Ars Electronica Campus Exhibition 2015, Linz, Autriche.
Pensées géométriques — exposition solo, du 26 mai au 10 juin 2015, galerie des Lîmbes, Saint Etienne.
Conduit d'aération — lecture, Assises internationales du roman, 27 mai 2015, Les Nouvelles Subsistances, Lyon.
Image Fantôme — lecture, Assises Internationales du Roman, 27 mai 2015, Les Nouvelles Subsistances, Lyon.
Conduit d'aération — résidence de création, du 16 mars au 19 avril 2015, à la Maison des sciences de l'Homme Paris Nord.
Conduit d'aération — installation, du 14 au 16 avril 2015, Maison des sciences de l'Homme Paris Nord.
Direction éditoriale du numéro 8 de la revue bleuOrange dédiée à la littérature hypermédiatique (NT2 - UQAM).
Pliés — illustrations, Les cahiers européens de l'imaginaire, mars 2015 : Le Baroque, CNRS Editions, p.108-113

2014

Quelques secondes de sucre rouge — lecture, 25 juin 2014, Museum d'histoire natuerelle de Nancy.
Conduit d'aération — lecture, Lectures nom@des, 12 juin 2014, Médiathèque de Poitiers.
Aléa jardin — installation, semaine 'Art & avatar' du 11 au 15 février 2014, au Théâtre Liberté, Toulon.

2013

Conduit d'aération — lecture pour la soirée Digital Arena performance, 10 décembre 2013, Bergen Public Library, Norvège.
Image Fantôme — lecture pour la soirée Digital Arena performance, 10 décembre 2013, Bergen Public Library, Norvège.
Conduit d'aération — lecture, festival Chercher le texte, 26 septembre 2013, le Cube - Centre de Création numérique, Issy-les-Moulinaux.
Conduit d'aération — installation-performance, Festival de la Fiction Française, Institut Français et Ambassade de France à Rome, 26 février 2013
Le Toucher de l'avatar — exposition personnelle, du 11 janvier au 2 février 2013, à la Serre, Saint Etienne.
Conduit d'aération — roman pour iPad (application) exposé du 24 septembre au 1er décembre 2013, au Labo Bnf, Paris.

2012

Conduit d'Aération — installation, 16 juin 2012, Festival Futur en Seine 2012, au Centquatre, Paris.
Passage à l'acte — lecture-performance, 15 mai 2012, Le Point Éphémère, Paris.
Romance de la jeune fille et du ptérodactyle — illustrations, Les cahiers européens de l'imaginaire, février 2012 : L'amour, CNRS Editions, p.57-67

2011

Disorder Screen Control — performance, Futur en Seine 2011, 24 et 25 juin, La Gaîté Lyrique, Paris.
Inter Screen — installation, Futur en Seine 2011, du 22 au 26 juin, EspaceCentquatre, Paris.
Image Fantôme — performance le 26 juin 2011 pour Open Your Web #1, EspaceCentquatre, Paris.
Image Fantôme — présenté sur lafiac.com de octobre 2010 à février 2011.

 

retour